Quel type de chaudière pour votre maison ?

Quel type de chaudière pour votre maison ?

Pas facile de choisir une chaudière. Voici donc un petit guide des principales options, qui devrait vous aider à y voir plus clair. Mais avant d’aller plus loin, sachez que le choix d’une chaudière n’est pas anodin : cela aura un impact sur vos dépenses mensuelles. L’élément principal à retenir ? Choisir une chaudière, c’est choisir un type d’énergie. Ainsi, votre choix ne concernera pas tant le modèle de chaudière à proprement parler, mais bien « ce qu’elle a dans le ventre » : électricité, gaz, fioul, ou énergie dite « propre ».

La chaudière électrique : une valeur sûre ?

Les chaudières électriques ? On en trouve un peu partout. À tel point que ce modèle peut sembler une valeur sûre. Son principal avantage n’est pas négligeable : elle s’installe très facilement.

En effet, il suffit de procéder à un raccord au système électrique de la maison, et… C’est tout.
Ajoutons à cela que son installation est peu onéreuse. Mais alors, quel est le hic ?
Eh bien, la chaudière électrique coûte relativement cher. Pas au moment de l’installation, non… Mais tout le reste du temps.

Elle augmentera considérablement vos factures d’électricité. À moins de travailler chez EDF, c’est forcément un élément à ne pas négliger.

Les chaudières au gaz : tout dépend de votre situation

Dans la plupart des cas, la chaudière au gaz se révèle un bon choix.

Pour le dire simplement, si votre domicile a la possibilité d’être relié au gaz de ville, foncez !
Car la chaudière au gaz est plus facile à installer que sa cousine, la chaudière au fioul.

En effet, cette dernière nécessite d’installer une cuve dans votre maison. De plus, en termes économiques, le gaz des villes reste une option abordable, moins onéreuse que l’électricité. Autre avantage : la chaudière au gaz est assez écologique.

Par contre, si votre habitation ne peut pas être fournie en gaz de ville, cela vous coûtera beaucoup plus cher (il vous faudra vous chauffer au propane), et il vaudra mieux se pencher sur une autre option.

La chaudière au fioul : une option peu convaincante

En France, les chaudières au fioul, on en croise de moins en moins.

À la base, c’était pourtant une bonne alternative au gaz : assez économique, pas trop dure à installer, etc.
Le problème, c’est que la chaudière au fioul nécessite l’installation d’une cuve, qui demande a être remplie et entretenue chaque année… Voire même tous les six mois.

Et puis, encore faut-il disposer d’assez d’espace pour installer cette cuve ! De plus, le prix du fioul est très variable, et il a tendance à augmenter.

Les chaudières à énergie propre : l’avenir ?

Vous ne serez sans doute pas étonné d’apprendre que les chaudières dites « à énergie propre » s’imposent de plus en plus, en France comme ailleurs.

À l’heure du changement climatique et des grands défis écologiques, c’est parfaitement logique… Et même plutôt rassurant.
Bois, granulés, énergie solaire, condensation… Les méthodes « propres » sont nombreuses, assez faciles à installer, et économiques. Du moins sur le long terme.

Car au moment de l’installation, leur coût peut se révéler un peu élevé. N’hésitez donc pas à vérifier si une telle chaudière peut vous faire bénéficier d’avantages fiscaux.

Quelle que soit la chaudière, ne négligez pas son entretien

Quel que soit le type de modèle sur lequel vous finirez par vous arrêter, sachez qu’il est important d’entretenir régulièrement votre chaudière.

C’est même plus qu’important : c’est obligatoire.
Trop de gens l’ignorent, mais légalement, il faut faire vérifier sa chaudière tous les ans par un professionnel reconnu. Ce dernier s’assurera que la chaudière fonctionne bien, et qu’elle n’est pas nocive pour les habitants.

Attention, donc : si vous omettez cette révision, votre assurance refusera de vous couvrir en cas d’incident.