Installer une piscine dans mon jardin : piscine à coque ou piscine en béton ?

Installer une piscine dans mon jardin : piscine à coque ou piscine en béton ?

Quand on a choisi d’installer une piscine enterrée dans son jardin, en général on s’est déjà livré à de nombreuses réflexions. En effet, il existe beaucoup de modèles en kit, qui peuvent faire hésiter certains. Mais pour vous, maintenant que votre choix est arrêté, une question subsiste : est-il préférable d’opter pour une piscine à coque, ou pour une piscine en béton ? Chaque type a ses avantages et ses inconvénients. Voici donc un tour d’horizon, afin de vous décider en toute sérénité.

Coque ou béton : quelle piscine est la plus simple à installer ?

Avec la piscine à coque, c’est assez simple : on la moule, puis on l’installe dans le trou.

Par contre, avec une piscine en béton, on doit se livrer à des travaux plus conséquents. Bien entendu, dans les deux cas, des travaux de terrassement seront nécessaires. Mais avec une piscine en béton, il faudra aussi du ferraillage, de l’assemblage, du coulage, du séchage, du ponçage…

Si vous optez pour une piscine en béton, attendez-vous donc à quelques mois de travaux. Par contre avec une piscine à coque, vous pourrez vous baigner en une semaine.

Liner sur-mesure, ou résine « gel coat » ?

Les piscines à coque et les piscines en béton ne sont pas couvertes du même revêtement. Dans une piscine en béton, c’est un « liner » sur-mesure ; dans une piscine à coque, c’est un type de résine qu’on appelle « gel coat ». Ces revêtements rendent les piscines étanches : ils sont donc très importants.

En pratique, le « liner » est plus fragile que le « gel coat ». C’est donc, là encore, un avantage pour la piscine à coque. Mais dans un cas comme dans l’autre, attendez-vous à devoir remplacer ce revêtement après une dizaine d’années.

Coque ou béton : quels sont les coûts d’entretien ?

Avec le « gel coat » (dans la piscine à coque, donc) on peut nettoyer sa piscine avec à peu près n’importe quel produit d’entretien. Tandis qu’avec le « liner » (piscine en béton), on doit se procurer des produits spécifiques, qui peuvent revenir plus cher.

Notons également que les piscines en béton se salissent plus vite, puisque les saletés s’y incrustent plus facilement. Pourquoi ? À cause des interstices entre les carreaux. Là encore, la balance penche donc pour les piscines à coque.

Coque ou béton : et si je dois remplacer ma piscine ?

La piscine en béton est plus résistante aux dégâts quotidiens : par exemple quand le sol est fendu, il est plus facile de réparer une piscine en béton qu’une piscine à coque. Mais en cas de remplacement de l’ensemble de la piscine… Là, c’est une autre histoire.

Avec une piscine à coque, il « suffit » de déterrer l’ancienne et d’en installer une nouvelle. La note sera salée, mais l’installation assez simple. Avec une piscine en béton, il faudra à nouveau se lancer dans toute une série de travaux.

La livraison : une étape importante

La livraison est un élément déterminant : si vous ne disposez pas d’assez de place pour qu’un camion puisse rentrer chez vous et y déposer une piscine à coque, votre choix est fait. Il ne vous reste plus qu’à opter pour une piscine en béton.

À moins que vous ne préfériez louer une grue, voire un hélicoptère… Mais encore faut-il en avoir les moyens.
Au final, c’est donc le premier élément à examiner. La bonne nouvelle, c’est que cela vous empêchera peut-être de devoir vous pencher sur toutes les autres données, et vous permettra donc de trancher plus facilement.