Choix des sols : carrelage, parquet, sol stratifié… Quelques pistes pour mieux s’y retrouver

Choix des sols : carrelage, parquet, sol stratifié… Quelques pistes pour mieux s’y retrouver

Quand on achète ou qu’on rénove une maison, l’étape du choix des sols n’est pas la plus aisée. Pour les murs par exemple, les discussions portent souvent sur des considérations d’ordre purement esthétique. Telle ou telle couleur, pour schématiser. Mais pour les sols, nombreux sont les critères à prendre en compte. Privilégiez-vous plutôt le côté chaleureux, qui vous rappelle les cabanes en bois de votre enfance ? Ou bien la simplicité et la rapidité de la pose ? Préférez-vous une matière agréable au toucher, ou quelque chose de simple à entretenir, et qui ne nécessite pas d’être changé dans quelques années ? Petit tour d’horizon.

Différents sols pour différentes pièces

Cela peut paraître évident, mais ça ne l’est pas toujours : on n’installe pas les mêmes revêtements dans toutes les pièces. Si cuisines et salles de bain sont si souvent dotées de carrelage, c’est parce que leurs sols sont victimes de nombreuses projections d’eau, de nourriture, ainsi que de piétinements incessants.

Dans les couloirs, on privilégiera un revêtement résistant : en effet, les ouvertures et fermetures constantes des portes, ainsi qu’encore une fois les piétinements, ont tendance à abîmer les sols.
Si on veut absolument une esthétique « bois » dans toute la maison, on peut opter pour un type de sol qui imite le bois dans les pièces les plus sensibles, et du parquet dans d’autres.

Parquet en bois : un style qui a fait ses preuves

Le parquet en bois est un revêtement des plus onéreux. Pourtant, il a de nombreux adeptes. Il faut dire qu’esthétiquement, c’est un choix évident. On le privilégiera dans les pièces à vivre : chambres, salon…

À noter qu’il en existe deux grands types, le parquet massif et le parquet contrecollé. La différence ? Le deuxième est un peu moins « pur », puisque composé de différents types de bois.
Sachez aussi que si vous voulez absolument poser du parquet dans votre cuisine ou salle de bain, c’est possible, mais il faudra choisir un parquet spécial, par exemple en bambou.

Pour finir, sachez que le parquet a besoin d’être poncé ou huilé tous les trois ou quatre ans.

Sol stratifié : une bonne alternative

Le sol stratifié a le vent en poupe. Composé de poudre de bois, ce type de sol est couvert d’une couche imitation bois, ciment, pierre ou béton. Dans sa version « bois », il constitue donc une bonne alternative au parquet, moins chère que ce dernier.

Depuis quelques années, les imitations de textures sont devenues de plus en plus réalistes. Ceci explique sans doute l’engouement qu’il suscite. C’est en outre un type de sol résistant et assez facile à entretenir. Mieux vaut toutefois ne pas opter pour les premiers prix.

Carrelage : un sol dont l’usage évolue

Idéal dans la cuisine et les salles de bain, le carrelage peut aussi convenir à d’autres pièces.
Même s’il souffre parfois d’une image froide, les imprimantes industrielles modernes ont grandement amélioré son apparence depuis quelques années.

Ainsi, on peut aujourd’hui lui donner l’aspect du marbre, de la pierre, ou même du bois. Les spécialistes notent également que la tendance est de prendre des carreaux plus grands qu’hier. De 30 ou 40 centimètres, on est passé à des carreaux mesurant facilement le double.
Une tendance qui semble partie pour durer.

Moquette, linoléum et sols en vinyle

Les sols en vinyle s’achètent en rouleaux, sont peu coûteux, faciles à poser, et peuvent imiter aussi bien la pierre que le bois.

Ils conviennent très bien aux cuisines et salles de bain. La moquette, elle, est aujourd’hui moins à la mode que dans les années 1990. Sans doute parce qu’elle est difficile à entretenir. Pourtant elle est agréable et, d’un point de vue pratique, constitue un bon isolant thermique et phonique.

Enfin, le linoléum s’achète en rouleaux, comme le vinyle, mais il est constitué d’éléments naturels, d’aspect marbré, résistant, peu cher, et facile à entretenir.